Camille Nivollet

FRAGMENTS CALAISIENS

Calais-16.jpg
scroll

En 2020, Calais se défait difficilement de son assimilation à la problématique migratoire. Cette série propose de faire un pas de côté et de s’intéresser aux Calaisien.ne.s au travers des associations.

Avec plus de 76 000 habitants, Calais regorge de clubs en tous genres (la mairie en recense 460). Twirling, colombophilie, modélisme, médaillés militaires… cette mosaïque est une aubaine pour réaliser un portrait de la ville en me permettant d’entrevoir l’intimité des personnalités qui l’animent.

Chez Jacques Zory à Coquelles, une commune voisine de Calais. Il a 72 ans et est gendarme mobile à la retraite. Jacques Zory fait partie de l’association « Les Médaillés Militaires du Calaisis », il est leur porte-drapeau depuis sept ans. En 2000, il reçoit la médaille militaire.

La Bourse du Travail construite de 1937 à 1939 par l’architecte Poyé. Place Crèvecoeur.

L’équipe de twirling s’entraîne dans le gymnase du collège République à Calais. Les filles de l’association « Arc-en-ciel » reprennent les masques et costumes de la série télévisée espagnole La Casa de Papel et s’entraînent ici les mardis et vendredis soirs. Elles sont treize âgées de 13 à 24 ans.

Daniel Cordier, 64 ans, est membre de l’association de modélisme navale de Calais depuis sa création en 1984. Il est passionné de modélisme depuis 1977. Daniel montre la maquette du bateau remorqueur « Pôle Star » qu’il a réalisé à partir de cartes postales. Daniel était acheteur en réparation navale. Pour lui, son activité dans ce club est le prolongement de sa vie professionnelle.

Rue Edgar Quinet, quartier Les Cailloux.

Maddy, 15 ans, s’est inscrite au club « Calais-tir-sportif » en décembre dernier. Elle a découvert le tir lors du forum des associations de Calais. Elle tire avec une carabine à air comprimé et porte une combinaison rigide qui lui permet de rester statique plus longtemps et plus facilement. Maddy raconte qu’elle a pratiqué la gymnastique pendant plusieurs années Je ne suis pas souple, j’ai jamais réussi à faire une roue. Quand j’ai essayé le tir, j’ai réussi du premier coup. J’ai donc eu envie de continuer.

Rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, front de mer.

Les « American Black Horses de Calais » s’entraînent à la salle Pascale situé dans le quartier du Petit Courgain à Calais. Créée par une bande de copains il y a deux ans pour se détendre après le travail et se retrouver entre passionnés de danse, de musique country et de motos. Alors, les lundis et mercredis soirs, Yannick, Michel, Didier, Émilie, Martine… décompressent avec la danse country.

Fibie, 10 ans, est la plus jeune du club. Ce soir-là, elle ne peut pas danser car elle s’est blessée au genou.

L’entraînement des « American Black Horses » vient de se terminer. Didier, 59 ans pose devant le drapeau de l’association. Didier est cammioneur régional et photographe amateur.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Calais-10-1024x682.jpg.

Lozéa, 17 ans, pose dans les douches du pôle de gymnastique rythmique et sportive (GRS) de la salle Delphine-Ledoux à Calais Nord. Elle pratique ce sport depuis neuf ans et participe à des compétitions internationales. Lozéa vient de Lyon. Elle vit la semaine à Calais pour les entraînements et repart à Lyon certains week-end et pendant les vacances scolaires retrouver sa famille.

Dans le hall du pôle, Valérie Romenski, 18 ans, pratique ce sport depuis l’âge de 8 ans. Elle remporte le titre de championne de France junior en 2017.

Au Café du Canal appelé aussi « Chez Zézette » à Coulognes, une commune voisine de Calais. Ce café, c’est le Q.G des colombophiles. Ils s’y retrouvent avec leurs pigeons, pour les réunions et pour trinquer. C’est aussi dans ce lieu qu’ils vendent et achètent des pigeons, du matériel, des graines…

Un colombophile montre le pigeon qu’il vient de vendre.

Hôtel de ville de Calais. Astrid Feutry, 31 ans, est étudiante infirmière et mère de deux garçons. Elle a été élue Miss Ronde Nord-Pas-de-Calais le 09 novembre 2019 et élue Miss Ronde France le 6 mars 2020. Lors de l’élection nationale, le jury lui a demandé ce qu’elle dirait à Astrid enfant, elle a répondu : Vas-y Astrid reprend un bonbon, c’est pas grave ! Elle a mis du temps à assumer ses formes. Comme tout le monde, je suis passée par des régimes. Les gens associent la rondeur à la maladie.

Rue du Vauxhall, quartier Les Cailloux.

Dasha, 13 ans, est russe et pratique la gymnastique rythmique et sportive depuis dix ans. Dasha a déménagé avec sa mère à Calais car le pôle de GRS Delphine-Ledoux y est réputé. Comme Lozéa et Valérie, elle participe à des compétitions nationales et internationales.

Marie-Hélène, 41 ans, pratique le twirling depuis l’âge de 3 ans. Elle a intégré « Les Magnolias » il y a, bientôt, quatorze ans, c’est la plus âgée de l’équipe. Le twirling c’est plus qu’une passion, c’est ma vie.

Lilou, 13 ans, pratique le twirling depuis quatre ans au sein du groupe « Les Magnolias ». Toutes les filles de la famille font ce sport.

Le « Cox Wenn Club » s’est réuni sur le site Channel à Calais. Ce groupe rassemble les amateurs des voitures Coccinelles et Combis de la marque Volkswagen.

À gauche Loïc (32 ans), à droite Cyril (26 ans) et leurs Coccinelles de 1960. Cette voiture apporte la sympathie dans les yeux des autres, raconte Loïc. Cyril aime son style décalé. Ils se déplacent tous les jours avec ces voitures : pour aller au travail, faire les courses, partir en vacances… Avec les nouvelles normes environnementales, conduire ce type de véhicule devient de plus en plus difficile.

Le local des Ferrovipathes est situé dans le quartier du Petit Courgain. Née en 1987, l’association compte une quarantaine de membres dont quatre femmes. Le club dispose de 600m2 d’espace pour la création ferroviaire.

Joël, 67 ans, est arrivé dans le club il y a un an et demi. Il est à la retraite auparavant il était superviseur tourisme dans la compagnie maritime P&O : il faisait la traversée France-Angleterre.
Il a toujours été passionné de train et de maquette. A travers ce loisir, il aime reconstruire une histoire locale et régionale.

Boulevard des Alliés, il longe le port.