Turbulens dans les gradins

Turbulens-11-scaled.jpg
scroll

Ce reportage commence par un rendez-vous manqué. Nous devions nous rencontrer le 09 mars 2020. Nous étions à une semaine du premier confinement. Le match Lens-Orléans s’était finalement déroulé en huit-clos.

Plus d’un an après, le stades ont ré-ouvert au public avec un test PCR ou un passe sanitaire. J’ai rencontré les ultras dimanche 15 août 2021 à 12h30 pour le match Lens / Saint-Étienne : premier match à domicile de la saison 2021 de Lens. J’ai suivi le temps d’une journée ces calaisiens supporters ultras du Racing Club de Lens (RCL) : du bar « La fabrique » à Calais jusqu’au stade Bollaert à Lens.

Turbulens constitue une pluralité d’individu : un policier de la brigade anti-criminelle, un directeur d’une agence bancaire, un directeur d’un magasin « Animalis », un chef de rang à Hippopotamus, les enfants des membres, et parfois leurs compagnes … tous réuni par leur passion des stades et surtout de leur équipe : le Racing Club de Lens

Le 15 août dans le Nord-pas-de-Calais sur une aire d’autoroute entre Calais et Lens. JF le président de l’association Turbulens (les ultras de Calais) montre un tatouage qu’il s’est fait et témoigne de son soutien pour l’équipe de Lens.